JAPON, KYOTO, OSAKA, TOKYO, Voyages

Dormir à la japonaise

Lors de notre séjour nous avons eu l’occasion de tester différents logements : un hôtel classique ou les fameux capsules hôtels. Mais surtout les auberges traditionnelles japonaise, les ryokans.

RYOKAN

 

Moi je rêvais de dormir dans les Ryokans, auberge traditionnelle du japon. Nous en avons fait deux, un à Kyoto et un à Osaka. Le rapport qualité prix est très bien. les chambres sont de petite pièce en bois et bambous, des cloisons coulissantes en bois et papier, le sol recouvert de tatamis en paille de riz, et une table basse au milieu de la pièce. On y déroule le soir les futons pour dormir. J’avoue avoir eu un peu de mal les premières nuits, les futons étant très fin… du coup j’en mettais deux.

La plupart des Ryokans sont des petites structures ayant un nombre limité de chambre. On y trouve aussi un petit jardin à la japonaise. C’est vraiment dépaysant. On s’y sent tout de suite très bien.

Ryokan Sanjojuku

– Kyoto –

L’Okamisan (la gérante) nous accueille chaleureusement. On enlève ses chaussures à l’entrée pour des petits chaussons en bois, on traverse la cuisine tout en long pour arriver dehors à l’entrée de notre chambre.

ryokan-kyoto-japon-blog-voyage-lealiolalealiola-ryokan-kyoto-japon (2)lealiola-ryokan-kyoto-japon (1)Lealiola-ryokan-kyoto-japon (1)Lealiola-ryokan-kyoto-japon (7)Lealiola-ryokan-kyoto-japon (6)Lealiola-ryokan-kyoto-japon (8)lealiola-ryokan-kyoto-japon (4)lealiola-ryokan-kyoto-japon (5)

 

GUESTHOUSE

Guest House Odori-

– Osaka –

On entre par un petit jardin à la japonaise. La gérante est toute jeune, elle nous fait visiter le Ryokan qui à cette heure ci est très calme L’endroit est sombre et il fait frais. Au fond un autre petit jardin en patio. Il y a un salon et une cuisine collective. Une buanderie et une salle de bains commune. Notre chambre est cette fois-ci à l’étage.

lealiola-ryokan-japon-osaka (7)lealiola-ryokan-japon-osaka (5)DSC_0381DSC_0393lealiola-ryokan-japon-osaka (2)lealiola-ryokan-japon-osaka (4)

CAPSULE HOTEL

FIRST CABIN

– Tokyo –

Pour notre première nuit au Japon, arrivé à 2h du matin à Tokyo, nous avons choisis un capsule hôtel dans le Terminal 2 de l’aéroport. On est arrivé 45min plus tard, après quelques péripéties et une longue balade à pieds pour finir ramenés par la police au bon endroit… oui oui on s’est perdu dès les premières minutes. Étonnement par la suite on ne se perdra pas une seule fois!

Le lieu est calme et très moderne. A l’accueil on nous donne chacun un pass, une clé, et un adaptateur. Les femmes et les hommes étant séparés, je me retrouve donc toute seule, un peu drogué par les longues heures de vols, le décalage horaire, la chaleur, le japonais… Un fois le sas passé, j’arrive dans un long couloir peint tout en noir, puis un autre ou une multitude de petites cabines apparaissent. C’est 3h du matin et la plupart des gens dorment. J’arrive à ma cabine numéro M09, juste la place d’un lit et d’une petite commode qui ferme à clé comme on ne peut pas verrouiller le store.

lealiola-tokyo-lyon-japon-hotel

Les draps, serviettes de bains, pantoufles, peigne, brosse à dents, et même le pyjama sont fournis. D’ailleurs il est précisé qu’on a pas le droit de se baladé avec un autre pyjama que celui-ci. J’étais donc habillé comme toutes les nanas que j’ai croisés, et avec la clé autour du poignet ça fait un peu prison… Dans l’espace des douches il y a tout ce qu’il faut : cotons, démaquillant, lotion, shampoing, démêlant, sèche-cheveux…

lealiola-japon-hotel-lyon

Il y a des chaussons spécial pour les wc, même si on a déjà pour l’hôtel. Le top plus de l’hygiène! On se trouve ensuite face à mille boutons. Et oui les célèbres toilettes japonais! J’avoue j’ai eu peur de tester au début, malgré les petits dessins on comprends pas exactement bien l’action; Et une cuvette qui chauffe alors qu’il fait 35 degrés, c’est pas nécessaire je penses.

lealiola-japon-hotel

Il y a aussi un Onsen, petit bain chaud à la japonaise, c’est vraiment agréable après une journée dans l’avion. Ici aussi on change de chaussons pour entrer.

HOTEL

Le Gran Fresa 

Tokyo –

A Tokyo nous avons pris un hôtel tout ce qu’il y a de plus classique. Pour une semaine entière cela nous revenait moins chères. Et la plupart des Ryokans étaient déjà tout complet.

J’aurais aimé aussi dormir et passer la journée dans un temple bouddhiste, découvrir la vie quelques jours chez l’habitant. Ou encore m’amuser toute la nuit dans un Love hotel.

A vous de trouver ce qui vous convient le mieux niveau confort, intimité et budget. En tout cas n’hésitez pas pour les Ryokans, ils sont très abordables en terme de prix et le dépaysement est total.