JAPON, KYOTO, Voyages

{ Kyoto } Miracles Back in time

C’est je crois un des plus beaux sites que j’ai pu avoir la chance de voir, plus d’une fois d’ailleurs. Et à chaque fois je suis émerveillée. L’emplacement au pied du mont Inari, ce rouge vermillon qui claque au milieu de la montagne, la monumentalité des Torii et de cette succession sans fin jusqu’au sommet.

Les petites merveilles du Japon. Cette culture si proche et si différente. Ultra moderne et fortement influencée par des rituels, des traditions qui remontent à des centaines d’années.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (33)Fushimi Inari Taisha est un sanctuaire située au nord-est de la ville, à quelques stations de la gare de Kyoto, sur la Keihan Line. Bâti par la clan Hata il est destiné aux divinités du riz et du saké, Inanari signifierait croissance du riz. Aujourd’hui cela se transpose au monde des affaires, les japonais viennent ici prier et faire des offrandes pour la prospérité dans leur travail, leur entreprise.

C’est un des lieux les plus populaires, il existe environ 30 000 sanctuaires dédiés à la divinité Inari au Japon.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (7)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (36)

Les Torii sont dans les sanctuaires placés à l’entrée pour signaler une zone sacrée. Ici ils sont aussi un symbole d’offrande à la déesse.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (8)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (6)

Ce sanctuaire est aussi très réputés pour ces Renards, figure protectrice du temple et messager de la divinité Inari On en retrouve un peu partout tout au long du chemin, en pierre, en bois, en bronze, sous forme de petite tablette en bois.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (5)

Le chemin qui monte au mont Inari commence à gauche du sanctuaire et se prolonge sur plus de 4 km. Une suite ininterrompue de rouge jusqu’au sommet. Vous êtes prêts? C’est parti !

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (9)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (31)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (10)

Ces petites planches de bois que l’on retrouve dans tous les sanctuaires sous des formes différentes, ici des têtes de renards, sont des Ema. Les japonais les décorent ou y inscrivent un voeu, une prière. Ces tablettes sont destinées à adresser une demande aux dieux, un souhait, ou un remerciement.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (40)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (12)

Un couloir sacré, un tunnel infini. Même si au début il est difficile de se sentir porté par l’ambiance tant il y a de gens, mais plus on monte et moins il a de monde. Enfin on respire et on peut s’imprégner du lieu.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (11)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (16)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (15)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (14)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (13)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (17)

Après plus d’une heure de marche, un peu essoufflé mais sans voix, la récompense est là. Une vue sans limite. Et le calme. Un moment ou tout s’arrête. Et on resterait bien là, tranquillement au soleil. Mais il nous reste l’autre côté à explorer, et le temps de redescendre avant la tombée de la nuit.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (18) lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (19)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (20)

Le chemin est ponctué de petits sanctuaires, des bassins, des oratoires, quelques lanternes en pierre. Des espaces pour méditer, prier, se reposer. Etre en harmonie avec le lieu et les divinités.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (22) lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (23)

Et puis un peu perdu au coeur de la montagne, un tout petit café, tenu par un couple de japonais très gentil.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (37) lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (24)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (25)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (26)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (27)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (28)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (29)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (30)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (32)On a juste le temps de redescendre avec le coucher de soleil, qui donne une teinte magnifique aux Toriis. La lumière sur la grande porte du sancturaire est sublime.

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (2)

Et évidemment on termine la visite par une ruelle remplie de boutiques de souvenirs, tous teintés de rouge vermillon : Maneki-neko, Daruma, et des Renards sous toutes ces formes possibles et imaginables : statuettes, mangets, masques, peluches…

lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (1)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (4)lealiola-kyoto-japon-fushimi-inari-taisha (3)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer